Céruse ou blanc patiné ?

La céruse nécessite un bois « maillé », tel que le chêne ou le chataîgner. Il faudra brosser dans le sens du bois avec une brosse à céruse, pour creuser, exagérer la maille afin que la pâte à céruse (blanc de titane et huile de lin) pénètre à l’intérieur et surtout, y reste, après le ponçage général qui fera réapparaître le bois de surface. Le meuble sera ensuite vernis pour le protéger. Sur tout bois n’ayant pas de maille (sapin, hêtre, framiré, etc…) nous pourrons réaliser une jolie patine « blanc essuyé » avec une peinture acrylique ou à l’huile (voir photo).