Osez !

Isabelle, venue du Pradet (83) pour un stage de patine sur meubles a osé ! Très réussi, ce bureau Louis-Philippe en patine métal et pigment terre cuite. Nous étions bien d’accord lors de la fabrication du « orange », qu’il devait être doux et transparent. Un orange vif aurait rendu l’ensemble vulgaire. Nous avons aussi choisi de créer la transparence sur un gris perle et non pas sur un blanc, pour une parfaite harmonie de l’ensemble. Et puis et puis, quoi d’autre à l’Atelier Garance ? Florence est repartie à Quimper, ou plus exactement à Fouesnant à la fin de sa formation professionnelle de patine sur bois. Elle est restée 3 mois. Elle a du talent, beaucoup d’imagination et un goût très sûr, et maîtrise, désormais les techniques. Je vous tiendrai informée de l’installation de son atelier. Virnigie de strasbourg http://signesdair.typepad.com a toujours des commandes, ainsi que Nathalie de Monaco qui ne devrait pas tarder à créer son site. Corinne cherche un atelier sur Rambouillet mais travaille déjà dans un local de dépannage. J’ai toujours une affection partirculière pour ses filles qui ont décidé un jour de changer leur parcours professionnel en se formant pour exercer ENFIN un métier qui leur correspond, comme je l’ai fait en 1994.

vu: 3 821 fois

la couleur en transparence

La transparence est la base fondamentale de la patine sur bois. Elle vient, en transparence adoucir, modifier, vieillir, une couleur opaque. Il est intéressant, lors d’un stage de patine sur meuble de travailler aussi la couleur de cette façon. La préparation des surfaces devra être particulièrement soignée. La transparence va créer une matière, il faut donc décider laquelle. Pinceau, chiffon, ou tout autre outil. Il faut laisser libre court à son imagination. Florence, sur ce chevet, a fait une très belle réalisation, d’une grande douceur. Elle est partie d’un blanc parfait et a joué avec des pigments vieux rose, aubergine, et s’est servie des poils de sa brosse plate. La patine a ensuite réchauffé l’ensemble.

vu: 4 172 fois

La finition des intérieurs

Voilà ce que j’entends régulièrement : Dois-je peindre aussi l’intérieur ? venant des stagiaires en formation de patines sur meubles ou bien : Vous peignez aussi les intérieurs ? venant de clients faisant appel à mes services. La réponse est définitivement OUI ! Je crois que la photo du meuble de Florence, future professionnelle de Fouesnant (29), en stage pour 3 mois, parle d’elle-même, non ? Beaucoup d’élégance, ce réchampi qui met en valeur la couleur extérieure et le galbe de ce petit meuble que vous pouvez retrouver « avant et après » dans la Galerie Photos des Stagiaires ! Les intérieurs d’un meuble doivent participer à l’agréable surprise de sa métamorphose. Florence avait bien entendu travaillé la technique du réchampi début novembre sur des moulures mais ce fut là un excellent exercice beaucoup plus périlleux de liseret sur une surface plane et galbée qu’elle a manifiquement réalisé. Encore Bravo !

vu: 3 868 fois

Restaurer avant de patiner

Très mignon, ce petit meuble qu’Odile a déniché dans une brocante ; Idéal pour venir faire un stage de patine sur meuble mais, après un décapage au décapeur thermique qui a supprimé toute la vielle peinture vert sapin qui l’enveloppait tristement puis un traitement contre les xylophages, nous nous sommes attaquées à sa remise en état avant d’aller plus loin dans la préparation des surfaces. Les portes, montées à planches (technique d’assemblage XIXème siècle) se désolidarisaient de leur base, ainsi que les côtés de leur fond. Je dirais bien aux bricoleurs du dimanche d’arrêter leur vilains raffistolages avec des clous et des vis, très souvent inefficaces, que nous perdons un temps fou à ôter !! Vous connaissez la colle à bois et les serre-joints ? Fixation intemporelle, invisible et la plus solide dans beaucoup de cas ? Dans une formation de patine sur bois il est impossible, si l’on est une honnête formatrice, de faire l’impasse sur toutes ces techniques de restauration, dans les règles de l’art, biensûr !  Pas de raffistolage !! Un futur professionnel peut-il envisager de livrer un meuble dont la porte ne tient pas, ou frotte, dont les pieds mangés par les xylophages le rende bancale, dont les sculptures sont en parties cassées ? Il n’en est pas question à l’Atelier Garance !! Odile s’est agréablement prêtée à l’expérience et est repartie ravie à Dijon avec un adorable petit meuble que vous pouvez voir dans la Galerie photo des Stagiaires. J’y rajouterai une table à jeu qu’elle a pu faire aussi pendant cette semaine de stage d’initiation .

vu: 3 827 fois

Une ravissante bonnetière XVIIIème

Sylvie a mené à bien, entre autre, lors de son stage de patine sur meuble d’un mois, la réalisation de cette bonnetière. Vous pourrez la voir « avant » dans la galerie photo des stagiaires. Bien entendu, ce meuble était très sombre et encrassé de siècles de cire, puisque d’époque XVIIIème ! Il a donc fallut le décaper en profondeur, maille du chêne qui le constitue compris ! Diverses petites restauration furent nécessaires, comment peut-il en être autrement sur un meuble réellement ancien. Sylvie a très bien choisi et fabriqué un gris d’une grande douceur et a réalisé avec patience tous les réchampis « ombres et lumières » qui mettent en valeur le travail de l’ébéniste de l’époque. Je trouve qu’il est émouvant de se dire qu’un homme au XVIIIème siècle a créé cette moulure, cette sculpture, et qu’au fil du pinceau, on repasse au même endroit que lui avec sa gouge, juste pour magnifier son travail d’il y a 300 ans… La technique du réchampi n’a plus de secret pour Sylvie ! Elle a réalisé tous les intérieurs en oxyde rouge, dit « sang de boeuf », comme il se doit pour les meubles régionaux d’époque. Lorsqu’on ouvre la porte, le contraste avec les couleurs pastels de l’extérieur est somptueux. En dehors de mon enseignement et de mon aide, Sylvie a été volontaire, patiente, et sa gaité naturelle, son humour l’ont aidée à venir à bout d’un vrai travail artisanal. Encore tout mes compliments à cette « débutante » !

vu: 4 813 fois

Agnès ou la belle histoire d´une restauration

Cette table de toilette a nécessité des heures de restauration et Agnès a été très largement récompensée de sa patience d’ange ! vous pouvez voir, dans la galerie photos des stagiaires l’état de ce meuble « avant ». Agnès, en stage de patine sur meuble pour 5 semaines, l’a bien entendu décapé et traité contre les vers. C’est après cette opération que l’on peut réellement faire le point sur tout ce qui ne va pas : Les petits pieds boules étaient manquants, le placage de loupe à l’intérieur était décolé ou manquant sur le pourtour, il y avait des cloques de plaquage en extérieur aussi, un vilain bout de contreplaqué pas d’équerre du tout remplaçait la glace d’origine. Il fallait faire disparaître la marqueterie autour du tiroir pour qu’elle ne réapparaisse pas après la patine. La reconstitution du plaquage en résine, le maquillage, l’imitation de la loupe, le lissage, la fixation de pieds, la calligraphie, toutes ces techniques ont enrichi d’autant le stage de patine sur bois d’Agnès. Elle a eu le temps de restaurer et de patiner des persiennes niçoises que nous avons montées en paravent, une jolie petite table en patine « métal », une belle tête d’ange en faux porphyre, ainsi qu’un travail de nuancier, couleurs et patines, sur les gris colorés du XVIIIème siècle qu’elle aime tant. De ravissants souvenirs qu’elle ramènera à Versailles à la fin de son stage et la capacité désormais de transformer les autres meubles de sa maison. Bravo Agnès !

vu: 4 556 fois

Les Fééries d´Emilie

Emilie a un ravissant magasin de jouets, très bien achalandé d’exquis jouets en bois, au 8 boulevard Jean Jaurès à Saint Maximim la Sainte Baume dans le Var (83). Le mercredi, elle anime des après-midi de peinture pour les enfants. Vous pouvez la joindre au 04 98 05 90 98. Elle est venue faire un stage de patine sur meuble à l’atelier pour apprendre à patiner les meubles de sa maison. Voici une paire de petits chevets qui étaient « couleur mérisier », et qu’elle a décapée et patinée durant son stage. C’est une réussite ! Elle s’est montrée volontaire, appliquée et attentive à tous mes conseils. Une stagiaire très agréable de par son adorable personnalité. Nous continuons avec Florence qui vient courageusement de Quimper pour 3 mois et Agnès de Versailles pour un mois. Sylvie de Montpellier a terminé ses 4 semaines avec brio. Je vous montrerai le dernier meuble qu’elle a traité dans le cadre de son stage de patine : une bonnetière d’époque XVIIIème. Mes stagiaires et moi-même travaillons à la fois dans le sérieux et la gaité. Ces journées d’atelier sont vraiment agréables et j’aime de plus en plus mon métier de Formatrice.

vu: 3 931 fois

La Formation Professionnelle

L’intérêt du public pour la patine sur meuble demeure et n’a que faire de la crise ! Je propose pour des futurs professionnels, futurs « Artisans d’Art », des Formations Professionnelles de 3 à 6 mois. Un atelier suffit pour s’installer, un petit outillage pour les petites restaurations, les produits nécessaires à la réalisation d’une patine. Le nouveau statut d’auto-entrepreneur est formidable. J’aurais aimé qu’il existe en 1994, lorsque je me suis installée ! Mes stagiaires ne payeront des charges qu’au prorata de ce qu’ils auront gagné, et ce, pendant 2 ans. Mon atelier se trouve à côté de ma maison. Je reçois mes clients sur rendez-vous et me déplace à domicile pour établir des devis, aller chercher un meuble ou le livrer. Certains clients se chargent du transport. Les clients se sont lassés des productions asiatiques bon marché, impersonnelles et de mauvaise qualité et les bricoleurs du dimanche, des patines « prêtes à l’empoi » de la grande distribution. Les patines contemporaines que j’ai mise au point plaisent beaucoup et les inconditionnels du XVIIIème siècle sont toujours demandeurs de patines traditionnelles. De beaux jours attendent les amoureux du bois et du mobilier !

vu: 3 551 fois

Interview

Elle était programée le 17 août à 9 H du matin en direct et organisée par la Chambre des Métiers du Var et le Comité Départemental de Tourisme qui m’avaient contactée très aimablement deux semaines auparavant. Elle s’inscrivait dans le cadre d’une émission de cette grande radio très écoutée, sur l’artisanat d’art en Provence. Je fut donc questionnée sur les stages de patine sur meubles que je propose et sur les techniques de patine sur bois que j’enseigne. Vanessa, la journaliste, a terminé son interview en me demandant quelle différence il y avait entre mon travail et les résultats que l’on peut obtenir en achetant des « produits de patine » des grandes surfaces ! Toutes mes stagiaires ont, avant de me contacter pour un stage, testé tous ces produits, pleine d’espoir et ont été cruellement déçues par leur rendu… ou plutôt, leur non-rendu !! Je leur apprends à travailler avec des produits ordinaires, faciles à trouver et bien moins chers. Tout en respectant les règles de l’art, c’est la maîtrise du savoir-faire qui fait que l’on obtient le rendu désiré. Avec de solides bases techniques, mes stagiaires peuvent ensuite laisser libre cours à leur imagination.

vu: 3 169 fois

le décor d´angle

Si la mode des grands bouquets de fleurs que mes clients ou stagiaires aimaient tant sur les meubles patinés il y a une quinzaine d’années, semble bien derrière nous (demeurent quelques inconditionnels malgrès tout), il nous reste le décor d’angle : sobre, chic, s’adaptant à tout et si moderne. Il date bien souvent de l’époque médéviale ou néo-classique et reste si moderne ! D’où l’importance de posséder de la documentation sur l’ornementation présentant un choix important. Marie-Françoise de Brest, lors de son stage de patine sur meuble a réalisé celui-ci sur sa commode. Elle pensait ne jamais en être capable. Elle s’est appliquée, a fait l’effort de suivre mes conseils à la lettre et voilà le résultat. Elle a mis 4 heures pour le faire mais qu’elle belle récompense. Pour un premier décor, bravo ! Elle saura désormais reproduire cette technique de façon autonome et je sais que la première chose qu’elle va faire en rentrant, en dehors de mettre un gros pull (!!), sera d’acheter des livres sur l’ornementation au fil des siècles. Encore Bravo !

vu: 3 332 fois