Restaurer une travailleuse en formation relooking meuble

formation relooking meuble

93 Vues

Après ces 27 années passées à exercer le métier de Peintre sur mobilier, à le faire respecter, à le valoriser, à le faire connaître, puis toutes ces années à former des artisans d’art dans ce domaine (bientôt 10 ans déjà), l’envie m’est venue de faire le point sur ce métier. En ajoutant mes 5 ans de travail en tant que salariée pour un antiquaire, réalisées avant de devenir une indépendante, me voilà dans le domaine de l’ameublement depuis 32 ans !!!!!!!

Le métier de Peintre sur mobilier est un Métier d’Art que l’on trouve sur l’Arrêté Ministériel du 24 décembre 2015 qui définit la liste officielle des métiers d’art. https://www.institut-metiersdart.org/metiers-art/ressources/la-liste L’ancien Directeur du Magazine Le Point, Frantz Olivier Gisbert avait publié un très beau message sur l’Artisanat : « Le secret de la réussite des artisans c’est sans doute qu’ils sont dans le sens de l’Histoire. Ils ont même quelques décennies d’avance. Alors que la grande distribution saccage les paysages, asphyxie le commerce de quartier, vide les centres villes, ne songe qu’à faire de la marge et inonde les consommateurs de produits délocalisés, les artisans, eux, font exactement le contraire.
Ils jouent la proximité et le « made in France », de surcroit, dans un monde où tout devient interchangeable, ils cultivent l’identité et la continuité avec un vrai métier qu’ils acquièrent avant le transmettre grâce à l’apprentissage ». Merci à F.O.G. pour ce grand respect affiché pour les métiers artisanaux. Les Peintres sur mobilier sont de plus installés, pour la plus grande majorité d’entre eux.elles dans des petits villages où ils participent au maintien d’une vie dans ces territoires.

I – En quoi consiste réellement ce métier et quelles sont les fonctions visées par cette activité ?
Le.la peintre sur mobilier transforme des meubles, des boiseries ou des objets à l’aide de techniques actuelles ou héritées du 18ème siècle. Après avoir élaboré un projet décoratif en harmonie avec l’intérieur de son client, il.elle décape le support. Il.elle pose ensuite une couche d’impression adaptée au support et à son projet décoratif. Il.elle créé et fabrique ses couleurs pastel ou vives, réalise des décors classiques, des décors contemporains, géométriques ou figuratifs ou encore des imitations de matières. Il.elle fabrique et pose une ou plusieurs patines avec des pigments ; un ou plusieurs effets décoratifs. Pour finir, il.elle effectue un travail de finition et de protection de l’ouvrage pour assurer sa pérennité.

Le.la peintre sur mobilier répond aux commandes de particuliers, de commerçants, de collectivités locales, d’églises et d’entreprises. Il.elle travaille aussi en partenariat ou en sous-traitance avec des architectes d’intérieur, des décorateurs, des ébénistes, des sculpteurs, des tapissiers d’ameublement, des peintres en bâtiment, des menuisiers etc… Il.elle peut également vendre des meubles et objets qu’il a réalisés mais cette ressource sera plus aléatoire que le travail sur commande pour lequel il y a une vraie demande.

Les appellations similaires ou approchantes pour le métier sont :

– Peintre sur bois
– Peintre sur meubles
– Peintre restaurateur d’ameublement
– Restaurateur de meubles.
– Décorateur sur bois

Dans la nomenclature de la Chambre de Métiers différent métiers d’art s’exercent sous le code APE est le 31.09B-A : Canneur, Rempailleur, Vernisseur, Tapissier d’ameublement, Tapissier Décorateur, Doreur, Laqueur, Peintre sur mobilier, Ebéniste, Menuisier en siège, Marqueteur, Marqueteur de paille, Sculpteur sur bois.

II – Description des différents postes de l’activité professionnelle du.de la Peintre sur mobilier
L’activités du.de la Peintre sur Mobilier gravite autour de cinq grands champs dont un est transversal à tous les autres. Les voici :

A – Création et pérennité de son entreprise

Dans un premier temps, le.la peintre sur mobilier doit choisir son statut professionnel, être en règle avec la législation des TPE, développer une stratégie commerciale, son marketing et choisir les bons canaux de communications et information sur son activité (site internet, supports de communication, flyers, cartes de visite, prospection, participation à des salons artisanaux, réseaux sociaux…) afin de se faire connaître des particuliers et des autres professionnels, artisans, susceptibles de devenir des partenaires.

Il.elle doit trouver ou aménager un local chauffé dans lequel il.elle pourra exercer son métier, sans oublier qu’une partie de ce métier s’exécutera au domicile de sa clientèle lorsque les meubles et boiseries ne pourront être transportées ou auront des parties fixes.

Il.elle doit choisir le matériel adéquat (en termes de qualité auprès de prix), trouver ses fabricants, fournisseurs, distributeurs.

Il.elle doit faire l’acquisition d’un véhicule adapté à son activité.

Il.elle doit se confectionner, en plus de tous les échantillons réalisés en formation relooking meuble, d’autres échantillons afin de pouvoir les présenter à ses clients pour leur permettre d’imaginer le projet décoratif proposé.

Une fois le client trouvé, il.elle doit aller voir le meuble au domicile du client, étudier sa demande, puis déterminer l’essence de bois, le style, l’époque et le mode de fabrication et établir un diagnostic de son état afin de déterminer s’il y aura des petites restaurations à faire après son décapage et avant la réalisation du décor.
Puis il.elle présente les possibilités de décors à l’aide d’échantillons de bois peints et décorés ainsi que de photos de réalisations antérieures. Après avoir recueilli les attentes du client, il.elle élabore un projet décoratif qui est la synthèse entre les attentes du client, son intérieur et le style du meuble et rédige un devis en estimant le prix de sa prestation et le lui soumet.

B – Préparation et décapage d’un meuble, d’un ensemble de boiseries :

Dans un second temps le.la peintre sur mobilier dépose l’ensemble de la quincaillerie en démontant soigneusement les éléments métalliques, puis en la nettoyant et il démonte toutes les parties mobiles du meuble. Puis selon le style du meuble, il.elle détermine les techniques à réaliser et assure le décapage du meuble en fonction de la méthode la plus pertinente.

C – Petites restaurations et préparations des surfaces

La troisième grande activité du .de la peintre sur mobilier consiste en la réalisation des opérations de petites restaurations : reconstitution de sculptures cassées, suppression de cloques de placage ; collage d’assemblages déboîtés, traitement contre les xylophages ; lissage ; masticages de petits trous et de rayures, reconstitution de pieds rognés, d’angle de plateau cassé ; Pose de flipots, de tourions ; choix et pose d’une couche d’impression adaptée au support et au projet décoratif.

D – Elaboration et réalisation d’un projet artistique

La quatrième activité consiste ensuite à l’élaboration des différentes techniques en fonction du projet artistique à réaliser.
Ces techniques peuvent être : la fabrication et la pose des couleurs, pastels ou vives, la réalisation, de réchampis, de décors classiques stylisés ou figuratifs avec ombres et lumières adaptés au mobilier, de décors contemporains ; le travail spécifique sur la veine du sapin ou sur la maille du chêne (céruse, effet grisé), la réalisation d’Arte Povera, la réalisation de faux (faux cuir, fluid’art, fausse dorure usée, faux métal : la métallisation à froid, faux porphyre, faux granit) mais aussi, la réalisation d’une peinture à la colle de peau, la finition en bois naturel blondit, les effets « bois brut » la recherche de patine en fonction des couleurs réalisées, la protection de l’ouvrage et le nettoyage, pose des quincailleries et remontage des meubles.
E – Le tri des déchets : L’activité transversale.
Enfin le.la peintre sur mobilier utilisant dans ses activités des produits pouvant être nocifs pour l’environnement, à chaque étape de son travail (décapage, restauration, décoration) il.elle a pour obligation à l’issue de son travail de trier ses déchets de peinture, de les emballer et de les déposer à la déchetterie. Concernant les produits et déchets dangereux il.elle doit stocker ses liquides sur des bacs de rétention et faire le choix d’un centre de stockage spécifique ou d’un prestataire pour une solution de recyclage adaptée au produit. Les compatibilités de stockage des produits entre eux doivent être connus ainsi que les pictogrammes de européens de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents de travail et de maladies professionnelles).

III – Cadres d’exercice de la profession de Peintre sur mobilier les plus fréquents

A. Secteur d’activité et taille des entreprises ou services employeurs

Dans la majorité des cas le.la Peintre sur Mobilier crée sa propre structure et travaille sous le statut d’artisan d’art ou auto-entrepreneur (statut temporaire) inscrit à la Chambre de Métiers, Profession libérale, SASU, EURL … Le stage préalable à l’installation exigé pour intégrer la formation de l’Atelier Garance aidera le futur professionnel à choisir le statut adéquat. Il permettra au.à la porteur.se de projet de bien préparer sa création d’entreprise, l’ouverture de son atelier, d’acquérir les connaissances de base essentielles dans les domaines juridique, fiscale, social, comptable et pour la création d’une entreprise artisanale.
Ses clients sont des particuliers, des décorateurs d’intérieurs, des architectes d’intérieur, des entreprises spécialisées dans l’habitat, des hôtels, des ébénistes, des menuisiers, des antiquaires, des tapissiers, des commerçants de toute nature (devantures, boiseries intérieures, comptoirs) mais aussi des mairies, des églises…

Il.elle peut également, mais plus rarement, être salarié (e) de grosses structures pour lesquelles la rénovation ou l’entretien du mobilier, de sculptures, des huisseries ou des boiseries est journalière : musée, société spécialisée dans la restauration de mobilier, établissement touristique de luxe. Une ancienne et brillante élève de l’Atelier Garance est salariée d’un grand Atelier en région parisienne.

Le.la Peintre sur Mobilier exerce son métier sur le patrimoine public ou privé, en son nom ou en sous-traitance parfois, pour des partenaires.

Dans certains cas, en plus de ses activités, le.la Peintre sur Mobilier peut également avoir des compétences connexes dans d’autres métiers d’art et être : ébéniste, tapissier, peintre en bâtiment, artiste peintre, … Face à une demande client récurrente, se former à de nouvelles compétences l’aide à développer son entreprise. Plusieurs tapissiers, ébénistes, menuisiers diplômés et expérimentés ont fait le parcours certifiant de Peintre sur mobilier à l’Atelier Garance car ses compétences correspondaient à une demande récurrente de leur clientèle. Ils.elles ont désormais une « double casquette », avec les doubles qualifications et ont la capacité à répondre à différentes demandes avec toutes les compétences nécessaires. Il ne faut pas faire l’erreur de préparer une certification de tapissier, par exemple et faire un petit stage de quelques jours en patine sur meubles. Ou bien encore, préparer la Certification de Peintre sur mobilier et faire un petit stage de tapisserie. Le manque de compétences nuit toujours et le peu que vous connaîtrez sur cette seconde activité vous privera aussi d’un excellent partenariat avec un artisan réellement compétent dans le domaine que vous aurez refusé de privilégier.

B. Responsabilité et autonomie caractérisant les postes ciblés

Le.la peintre sur mobilier travaille généralement en tant qu’artisan d’art en complète autonomie pour le compte de ses clients au sein de son atelier d’art. Il.elle se doit cependant de respecter leurs attentes lors de la commande au risque de perdre sa clientèle. La capacité à écouter un client et le guider dans ses choix est donc fondamentale.

Cependant il.elle peut également travailler sur des projets en partenariat avec des ébénistes, des sculpteurs, des décorateurs, des architectes d’intérieur, des tapissiers d’ameublement, des peintres en bâtiment, des carreleurs … avec lesquels il.elle doit respecter le Cahier des charges.

IV – Règlementation d’activité

Il n’existe pas de réglementation spécifique au Peintre sur mobilier, cependant les titulaires de la Certification respectent la réglementation concernant le tri des déchets et de façon générale et pour chacune de leurs réalisations, les mêmes règles de l’art que les peintres en bâtiments, les vernisseurs et les restaurateurs de mobilier.

V – Le contexte économique et politique passé et présent :

• 2003 : Arrêté Ministériel donnant la Première liste officielle des Métiers d’art (On y trouve « le Peintre sur bois »)
• 2014 : Loi du Sénat de 2014 qui reconnait les Métiers d’Art comme un secteur économique à part entière.
• 2015 : Arrêté Ministériel du 24 décembre donnant la nouvelle liste officielle consolidée des Métiers d’Art (On y trouve « le Peintre sur mobilier »)
• 2016 : La loi du 07.07.2016 implique que les Métiers d’Art peuvent être exercés sous n’importe quel statut. Certes, mais SEULE la Chambre de Métiers (elles sont régionalisées aujourd’hui) peut octroyer le Titre d’Artisan d’Art.
• 2016 : Les Chambres de Métiers créent le label REPAR’ACTEURS pour tous les métiers de la réparation et du ré-emploi.
• 2017 : Edouard Philippe veut développer l’économie circulaire du réemploi : Le Peintre sur mobilier s’inscrit dans ce « réemploi » car il décape, restaure et repeint des meubles existants.
• 2018 : Edouard Philippe crée une mission pour préserver les Métiers d’Art. Trois députés sont nommés, dont Philippe Huppé. https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/locale/piece-jointe/2020/01/france_metiers_dexcellence.pdf  https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/locale/piece-jointe/2020/01/france_metiers_dexcellence.pdf
• 2018 : création de l’annuaire des Répar’acteurs https:..www.annuaire-reparation.fr.
• 2019 : Le rapport « France, Métiers d’excellence » est présenté par le Député Philippe Huppé le 16 janvier devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale avec 22 propositions pour sauvegarder les Métiers d’Art.
• 2020 : L’Institut National des Métiers d’Art est appelé à devenir l’Agence Française des Métiers d’Art et du Patrimoine Vivant sous la nouvelle direction de Anne-Sophie Duroyon-Chavanne.
Les ambitions de cette nouvelle Agence sont de développer la transmission des savoir-faire, tant vers les nouvelles générations que pour les personnes en reconversion ; de fédérer les acteurs des métiers d’art et du patrimoine vivant et de les accompagner dans leurs projets de développement et d’innovation ; d’informer le grand public sur ces métiers, savoir et expertises, ayant trait à notre culture, notre patrimoine immatériel et à notre économie et le transformer en amateur et acheteur.
VI – La transmission des savoir-faire.
La transmission des savoir-faire est fondamentale. Elle est devenue un but pour moi. C’est elle qui permet qu’un métier ne meurt pas, c’est elle qui permet à une jeune génération de gagner sa vie en exerçant le métier qu’on lui a transmis. Elle demande beaucoup d’expertise, de maîtrise, de préparation, de questionnement, de Qualité au sens labellisé du terme, d’abnégation aussi, de sens du bien commun. Ce chemin parcouru d’artisan d’art à Organisme Certificateur, fut passionnant et l’est encore.
Le meuble peint a de beaux jours devant lui. Les clients, de plus en plus, veulent conserver la qualité de meubles qu’ils possèdent pour les faire peindre à des spécialistes du domaine. Beaucoup ont arrêté de jeter, pas tous, certes, mais beaucoup ont pris conscience de la nécessité de changer les modes de consommation. Pendant la crise sanitaire, les Peintres sur mobiliers ont vu les demandes décupler ! Beaucoup d’entre eux étaient surbookés ! Toutes sortes de meubles peuvent être peint, décorés, modifiés, relookés, sublimés : anciens, modernes, massif, plaqués, grands, petits, beaux, originaux, rigolos… Petit à petit, l’opinion comprend que c’est un vrai métier et que l’on ne peut pas confier un meuble que l’on aime à des amateurs.trices. Un jour, les clients se diront « tiens, il faut que j’appelle un Peintre sur mobilier » comme ils se disent aujourd’hui « Tiens, il faut que je contacte un ébéniste, un tapissier… ».
Pour finir, je vous présente une très belle réalisation de Sandra LAURENT diplômée depuis février dernier et qui vient d’ouvrir son atelier à Strasbourg. Il y a eu un travail important de restauration sur cette travailleuse qui était en mauvais état, très belle restauration qui lui a valu une mention du Jury de Certification et dont vous pouvez voir les étapes sur le lien suivant : https://www.facebook.com/atelier.de.madame.la.comtesse/
Le diagnostic sans complaisance de ce très joli meuble fut établi par Sandra : Très beau placage de noyer du plateau cloqué ou disparu à plusieurs endroits ; façade de tiroir avec des morceaux manquants et placage qui se décolle ; tâches d’encre et pied mal recollé qui cause un écart disgracieux entre les côtés et le pied ; placage des côtés qui se décolle et des angles manquants ; intérieurs (casier et tiroir) parsemés de fissures, trous et décollement en tout genre.
Patience et compétences sont les deux principales alliées de notre métier !

Label qualité QUALIOPI

152 Vues

La certification qualité QUALIOPI deviendra une obligation légale pour tous les Organismes de formation réalisant des actions pour le développement des compétences le 1er janvier 2022.

A cause de la crise sanitaire, le Ministère du Travail de l’Emploi et de la Formation professionnelle a reculé d’un an la date d’échéance de cette obligation, mais obtenir la Certification Qualiopi est malgré tout resté mon objectif pour l’année 2020 . Cette certification a pour objet d’attester la qualité du processus mis en œuvre par les prestataires d’actions de développement des compétences, qu’il s’agisse d’actions de formation, de bilans de compétences, d’actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience ou les actions de formation par apprentissage.

Le référentiel QUALIOPI est basé sur 7 critères déclinés en 22 indicateurs qui s’appliquent à l’ensemble des prestataires (tronc commun), auxquels s’ajoutent 10 indicateurs spécifiques aux formations certifiantes et à l’apprentissage.

1 – Les conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus.

2 – L’identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations.

3 – L’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre.

4 – L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre.

5 – La qualification et développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre ses prestations.

6 – L’inscription et investissement du prestataire dans son environnement professionnel.

7 – Le recueil et prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

J’ai donc mis à profit le tout premier confinement de mars/avril/mai 2020, puisque mon établissement était fermé,  pour faire une formation à distance sur le nouveau référentiel QUALIOPI avec un cabinet spécialisé. Malgré le report de l’obligation légale du 1er janvier 2021 au 1er janvier 2022, j’ai maintenu mon audit avec Bureau Veritas pour la fin d’année 2020, audit qui s’est très bien passé puisque j’ai obtenu pour mon établissement, cette prestigieuse certification !

 

 

Relooking de meubles

Association Française des Peintres sur Mobilier

238 Vues

L’Association Française des Peintres sur mobilier a vu le jour !! Vous pouvez visiter son site en cliquant sur le lien https://assofrancepm.wixsite.com/afpm

Les artisans d’art ayant réalisé la formation certifiante de Peintre sur Mobilier de l’Atelier Garance et installés à leur compte et adhérents de l’association sont enfin fédérés et vont pouvoir organiser toute sorte d’action pour la promotion de leur métier ! La carte de France ci-dessus et l’annuaire des Peintres sur mobilier qui se trouve dans le site seront régulièrement mis à jour afin que toute personne désireuse de faire appel au service d’un spécialiste puisse trouver ces artisans d’art.

Voici la charte de l’Association :

« L’Association Française des Peintres sur mobilier est réservée aux anciens stagiaires de l’Atelier Garance titulaires de la Certification de « Peintre sur mobilier » niveau III, inscrite au RNCP. Chaque membre de ce groupe doit avoir créé sa petite entreprise dans le domaine ou être salarié de ce métier ou bien conjoint-collaborateur-trice pour cette spécialité.

Il.elle s’engage à informer et expliquer, partout, chaque fois qu’il.elle le peut, que le Peintre sur mobilier est un Métier d’Art reconnu sur la liste officielle des Métiers d’Art consolidée du 24 décembre 2015. Il.elle a pour support l’Arrêté Ministériel de la même date, la page et fiche métier du Peintre sur mobilier de l’Institut National des Métiers d’Art/Agence Française des Métiers d’Art et du Patrimoine Vivant : https://www.institut-metiersdart.org/metiers-art/fiches-metiers/ameublement-et-decoration/peintre-sur-mobilier

Cette association a pour but de promouvoir notre Métier d’Art et de fédérer, développer et valoriser les artisans d’art de cette spécialité autour d’un projet commun :

Organisation de manifestations et toute initiative pouvant aider à la réalisation de l’objet de l’association.

Création, organisation et diffusion d’exposition en lien avec l’objet.

Participation, organisation et animation à des concours, marchés, expositions, forums et contacts divers…

Diffusion d’objets publicitaires.

Participation à des publications, conférences, réunions de travail et formations.

Vente permanente ou occasionnelles de tous produits ou services entrant dans le cadre de son objet ou susceptible de contribuer à sa réalisation.

L’Association, dans le cadre de ses missions et de ses objectifs peut promouvoir des actions sur le plan régional, national ou international.

L’Association pourra élargir ses activités en conservant les principes qui la fondent. »

Longue vie à l’Association !

 

L’Art déco, comment le patiner ?

297 Vues

Le début du siècle dernier voit la naissance, vers 1910, de l’Art Déco, style dont les lignes simples, géométriques et cubistes s’opposent radicalement à l’esthétisme des lignes courbes et des formes végétales et florales véhiculées dans l’Art Nouveau.

Très vite, l’industrie du meuble imagine des modèles pouvant être réalisés en série et à moindre coût. Parallèlement, certains « concepteurs de meubles », comme Jules Leleu ou Jacques-Emile Ruhlmann choisissent de créer un mobilier très luxueux, très sophistiqué, aux matériaux rares : Palissandre, ébène, amarante ou autres bois précieux, ivoire, nacre, bronze… Avec beaucoup de modernité, l’hommage à l’excellence de l’ébénisterie française du XVIIIème siècle est criant ! Les meubles que dessinent alors ces premiers designers sont réalisés par des ébénistes du faubourg Saint-Antoine.

L’apogée de ce style se situe en 1925 avec l’exposition des Arts décoratifs. L’Art déco sera progressivement dépassé par son avant-garde : Des créateurs moins attachés à la valeur décorative de l’objet mais plus à sa fonction et voulant résolument démocratiser un mobilier réservé aux élites fortunées. Les designers Maurice DUFRENE pour les Galeries Lafayette et Paul FOLLOT pour le Bon marché conçoivent des modèles pouvant s’exécuter par séries.

Revenons à l’Atelier Garance ! Ce chevet Art déco qui était en bois sombre et orné d’un marbre brèche encastré un peu triste est un exemple du genre. Néanmoins, il a été mis en valeur par un projet décoratif audacieux, réalisé par Sabrina : Marbre en retrait transformé en plateau à effet texturé de bronze, tout comme son piètement avant en « rideau », mise en valeur des bas-reliefs de roses stylisées sur ses montants ainsi que sur l’unique porte, moulures réhaussées d’un réchampi or, plates-bandes ombrées, sur une patine générale d’un très doux gris bleuté et nuancé.

Il s’agit d’un très beau travail de Sabrina, très abouti, qui fut réalisé à la fin de sa formation. Elle a bien entendu obtenu sa certification de Peintre sur mobilier et va bientôt ouvrir son atelier d’Artisanat d’Art dans Les Deux-Sèvres (79).

Etude de décors

Formation en peinture décorative

413 Vues

La formation en peinture décorative sur meubles fait partie inhérente du métier de Peintre en mobilier. Le travail de recherche et de reproduction des décors italiens de la Renaissance de Jean-Pierre BESENVAL nous inspire beaucoup : Double pointe de diamant, nids d’abeille en volume, rubans en trompe l’œil, entrelacs, etc… Cette étude réalisée par Alexandra pendant sa formation et la finesse de son exécution nous fait rêver de meubles décorés dans le goût italien ou flamand. Puisse-t-elle suggérer à sa clientèle de lui faire réaliser des meubles « œuvre d’art » que l’on contemple tous les jours dans son intérieur sans qu’il soit utile d’aller au musée ! La peinture décorative sur meubles est sans doute le domaine où le clivage, durablement installé depuis le XVIIIème siècle entre artistes et artisans devient obsolète, le monde où ils semblent enfin se rejoindre : Celui des Métiers d’Art !

Partons du principe que l’utilité ou non de l’œuvre produite est ce qui distingue l’artisan de l’artiste : Si vous avez besoin d’une commode pour ranger diverses choses, alors optez pour une peinture monochrome ! Si vous avez besoin d’une commode pour ranger diverses choses mais aussi pour éprouver de la joie lorsque vous rentrez chez vous, pour la voir changer de couleur en fonction des différentes lumières de la journée, pour qu’elle fasse partie de votre vie par son esthétisme, alors, en plus d’être « utile » cette commode sera une « création artistique et unique ». Avoir de beaux meubles est un plaisir sans arrêt renouvelé.

Les Peintres sur mobilier formés à l’Atelier Garance comme Alexandra, qui a obtenu sa Certification avec mention, peuvent magnifier les meubles pour qui vous avez une affection particulière et les transformer en véritable œuvre d’art. Bientôt, un annuaire national de ces artisans d’art sera disponible. Vous pourrez alors contacter celle ou celui le plus proche de votre lieu de résidence pour avoir son expertise.

Bonne année 2021 à toutes et à tous !

 

 

 

 

Formation de relooking de meubles - Décor japonnais

De l’inquiétante ère de la simplification

739 Vues

Le Peintre sur mobilier, comme tous les artisans d’art, a choisi d’exercer un métier d’art pour prendre le temps de faire du « beau » afin de donner un sens à sa vie.

Si d’aventure il se « simplifie la vie », alors, il met sciemment de côté, le métier qu’il exerce, ses compétences durement acquises, le client avec qui il a un contrat moral (en dehors du contrat signé), le meuble qu’il est en train de restaurer, transformer, décorer pour le préparer à sa seconde vie ; Il oublie tout cela pour ne penser finalement qu’à sa petite personne. Et bien, chaque fois, la rançon à payer sera une perte de l’esthétisme et de la pérennité de son ouvrage. Certes, il fulminera que d’aucuns puissent le prendre pour un « barbouilleur » mais il ne sera rien de plus !

Les règles de l’art protègent les savoir-faire  complexes de nos métiers. Elles nous protègent aussi, nous, artisans d’art, de l’inquiétante ère de la simplification et de l’obsession du « gain de temps » qui n’est somme toute que l’obsession du « gain tout court ». Quelqu’un, un jour, mettra beaucoup de temps à refaire le travail bâclé comme souvent nous prenons beaucoup de notre temps pour réparer sur un meuble l’épouvantable intervention d’un bricoleur du dimanche qui aurait mieux fait, ce jour-là, d’aller se promener à la campagne.

Nous sommes des êtres « finis » et tout comme le Savoir, le Savoir-faire devrait nous faire tendre vers l’infini et donc, la complexité. Prenons le langage : Chaque fois qu’on le simplifie, la pensée perd de son extraordinaire et merveilleuse complexité ; La capacité à exprimer une émotion, un sentiment, à décrire un paysage, une situation, cette capacité est amputée. Qui avait dit (un membre de l’académie française peut-être ?), que si l’on ôtait l’accent circonflexe au mot « abîme » (pour simplifier la vie de nos chères têtes blondes), il ne serait plus jamais aussi profond ?

Voilà ce que l’on appelle, non sans tristesse, le « nivellement par le bas ».

A l’atelier Garance, les élèves apprennent à travailler dans les règles de l’art sans jamais y déroger. Et quand l’un d’eux me dit qu’il a traversé la France, comme les autres élèves présents dans l’atelier, pour recevoir CET ENSEIGNEMENT, c’est une formidable récompense et la quasi-certitude que ces règles seront transmises aux futures générations de Peintres sur mobilier.

La réalisation d’atelier que j’ai choisie de vous montrer en cette fin d’année 2020 est un superbe décor polychrome inspiré d’un plat en laque – Japon 1650 – 1700 et destiné à devenir le plateau d’une table d’appoint avec piètement en fer forgé. Travail brillamment exécuté par Pierre, créateur de meubles, de l’Entreprise PIISA CREATION http://www.piisacreations.com/ en formation certifiante de Peintre sur mobilier à l’Atelier Garance.

Bonnes fêtes à tous !

Formation de relooking de meubles- Console napoleon III

Le réemploi des meubles et des objets

1 061 Vues

Le réemploi des meubles et de tous les objets qui font notre quotidien est enfin mis à l’honneur dans le nouveau site gouvernemental :  https://longuevieauxobjets.gouv.fr/actualite/je-repare-ou-je-fais-reparer qui consolide le Label Répar’acteurs des Chambres de Métiers. Jeter pour racheter est devenu un archaïsme ! C’est une bonne nouvelle ! En formation de Peintre sur mobilier, Estelle a réalisée cette merveille en partant d’une console Napoléon III en très piteux état : Placage abîmé, quincaillerie d’ornementation très endommagée, tablette basse bancale, présence de xylophages, etc… Avec patience, technicité et dans les règles de l’art, (démontage, nettoyage, patine et remontage de la quincaillerie, suppression, restauration et préparation des surfaces, pose des couleurs et ombrages…..) elle a su redonner une vie toute autre à ce ravissant meuble d’apparat. Aucun meuble neuf, même de ce style, ne pourrait avoir autant de charme ! Par son talent qui n’est plus à démontrer, Estelle, désormais diplômée, enchantera ses futurs clients.

Relooking de meubles

Le Label Répar’acteurs

942 Vues

Les Chambres de Métiers de chaque région de France ont adhéré au Label National REPAR’ACTEURS. Par ce label éco-responsable , les artisans s’engagent à la promotion de la réparation, de la transformation. Il promeut une consommation en lien avec le développement durable : Faire peindre ses meubles plutôt que d’en racheter d’autres, faire réparer son outil plutôt que de le jeter… Un annuaire national répertorie tous les artisans engagés dans cette démarche afin de faciliter la mise en relation avec les consommateurs : https://www.annuaire-reparation.fr/

  • Mobiliser les acteurs de la réparation
  • Valoriser le savoir-faire des ateliers
  • Contribuer à l’économie de proximité créatrice d’emploi et de lien social
  • Prolonger l’utilisation des meubles et des objets
  • Economiser les matières premières, l’énergie, l’eau
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Brigitte, Artisan d’art Peintre sur mobilier, Atelier Elinor à Dijon, est devenue l’égérie du Label REPAR’ACTEURS de la Région Bourgogne-Franche-Comté ! N’hésitez pas à la consulter pour tout projet décoratif concernant un meuble ou un ensemble de boiseries, elle fut une de mes meilleures élèves ! Atelier Elinor https://www.atelier-elinor.fr/ 

 

 

Stage de relooking de meuble, Chevet en acajou

Meuble peint : pourquoi se former ?

1 305 Vues

La maîtrise de la peinture décorative sur meubles est une condition incontournable de l’ouverture d’un atelier d’artisanat d’art. Ce chevet, brillament réalisé par Florence en formation de Peintre sur mobilier fut l’objet de l’apprentissage de beaucoup de techniques : comment reconnaître les essences de bois, comment faire la différence entre les parties en bois massif et celles en placage, comment décaper un placage sans l’abîmer, comment nettoyer et blanchir le marbre de Carrare du plateau sans le rayer, comment choisir la meilleure couche d’impression adaptée au support et au projet décoratif, comment fabriquer la couleur que l’on a imaginée, comment éviter les coulures, comment préserver et restaurer les jolies parties flammées du placage d’acajou, comment réaliser une imitation de dorure usée sans tomber dans le « kitch », comment tracer les réchampis sans déborder, comment concevoir et réaliser les frises en bordure de la porte et du tiroir, comment choisir, fabriquer et appliquer la patine de l’ensemble ? Autant de questions qui ont trouvé leur réponse car c’est pour ça que l’on s’investit dans une formation professionelle. Bravo à Florence pour ce travail très sophistiqué qui démontrera à sa future clientèle qu’elle peut lui confier de beaux projets décoratifs.

Formation à distance de relooking de meubles - Meuble Art déco

Formation à distance de relooking de meubles

1 946 Vues

Des personnes me demandent parfois si j’anime des formations à distance de relooking de meubles. En formation dans mon établissement, nous travaillons sur des meubles. Une formation à distance impliquerait que les stagiaires soient chez eux, avec leur webcam et leur meuble. L’éloignement, la déformation de la caméra, l’impossibilité de toucher le meuble, d’examiner le bois, de voir de près si le décapage est net, d’expliquer comment le restaurer faute de pouvoir faire une démonstration SUR le meuble, l’impossibilité de juger d’une couleur réelle vue sur un écran et bien d’autres facteurs font que je ne vois pas comment je pourrais mener à bien ma mission de formatrice « à distance ». De plus, dans mon atelier, nous travaillons avec des produits professionnels que l’on obtient par des circuits professionnels et que mes stagiaires ne pourront pas se procurer avant de devenir eux-mêmes professionnels. Les métiers d’art ne peuvent pas s’apprendre à distance. Des personnes très motivées, ayant des projets sérieux d’ouverture d’atelier de Peinture décorative sur mobilier traversent la France et séjournent en Provence pour se former, pour avoir le niveau de qualification qui leur permettra d’obtenir le titre d’artisan d’art dès la création de leur entreprise. Alors… Un peu de courage !

Photo : Meuble Art Déco en noyer à patine grise et décor de fleurs métallisées réalisé en formation par Kathy dont nous suivrons l’installation en Ardèche.