ouvrir son atelier de relooking de meubles

Relooking de meuble : Comment se faire connaître ?

En janvier 2018, Thierry Aillaud sera officiellement consultant de l’Atelier Garance. Il viendra régulièrement animer une journée complète sur le thème de la création d’une entreprise artisanale de relooking de meubles. La « journée test » fut un franc succès ! Ancien et brillant stagiaire diplômé, à son compte depuis 2014, www.patines-de-saint-cannat.fr il est venu témoigner sur son installation, raconter ses débuts, la création de son réseau, comment il a pris contact avec ses actuels partenaires, avec les collectivités locales, expliquer comment il s’est fait connaître des professionnels, des particuliers, parler des différents statuts du travailleur indépendant, des réseaux sociaux, du net, de la législation dont dépend l’artisan d’art, du contact client, des devis. Rassurez-vous, son intervention, que je vous livre en vrac est très bien structurée ! Une longue séance « questions/réponses » a clôturé la journée ainsi qu’une enquête de satisfaction qui a permis aux personnes présentes de donner leur avis et de suggérer des améliorations que Thierry et moi-même prendront en compte pour les prochaines interventions.

vu: 233 fois
colonne de style Louis XVI relooké en échiquier jaune et gris

Patiner, transformer, créer de nouveaux meubles

C’est un des derniers meubles que Catherine a fait durant sa formation de relooking de meubles. Il s’agissait d’une colonne de style Louis XVI en piteux état qu’un ami lui avait donné pour son stage. Nous avons décidé de la transformer en table-échiquier. Tout d’abord, il a fallu restaurer cette colonne très endommagée, et pour cela, la désolidariser de son socle. Au remontage, inverser toutes les pièces de bois nous a paru comme une évidence esthétique. Catherine a ensuite fabriqué un plateau et deux tirettes coulissantes qui s’ouvrent pour recueillir les pièces gagnées par les joueurs et se referment après le jeu. Puis vint la peinture décorative de l’échiquier, des liserés, des réchampis sur les cannelures, et la patine de cette table échiquier… c’est avec beaucoup de patience et de talent que Catherine a mené à bien cette création originale. Elle l’a bien entendu présentée au Jury avec d’autres réalisations et obtenu son diplôme de Peintre sur mobilier amplement mérité avec mention. Vous pouvez voir, dans la galerie des stagiaires les photos de cette transformation.

vu: 268 fois
formation relooking de meubles

Patine des meubles de style vintage

Difficile de parler du style vintage, appellation généraliste créée par des professionnels actuels de l’ameublement et de la décoration d’intérieur pour copier ou écouler une production massive de meubles et objets des années 1950/1980 dont les industriels de l’époque ont déterminé les critères de création : Fabrication exclusivement industrielle, fonctionnalité et bas coût. Pendant que, dans le bâtiment, le béton remplace la pierre, le contre-plaqué, le latté ou l’aggloméré, recouverts de placage ou de stratifié sont préférés au bois massif. Les assemblages de l’ébénisterie traditionnelle (tenons-mortaise, queue d’aronde, chevilles…) disparaissent pour laisser place à des vis et des agrafes. L’association du métal au bois apparaît de façon intéressante : acier, inox ou alliages légers et enfin l’usage des matières plastiques thermodurcissables, polyesters et thermoplastiques. Néanmoins, et de façon limitée, une tradition de luxe se poursuit parallèlement, signée par les plus grands designers de l’époque (Jules Leleu, Dominique ou André Arbus) : placage de bois précieux, laques, incrustation de nacre, d’ébène, de cuivre et d’étain, gainage de parchemin, bronzes d’applique…etc. Le meuble vintage  « populaire » se prête très bien à la peinture décorative, c’est ce que nous démontre avec brio Maëlle, Peintre sur mobilier diplômée de l’Atelier Garance qui a réalisé cette table durant sa formation de patine sur meubles et qui a ouvert récemment son atelier à Avignon : www.facebook.com/latelierdemeublologie/ Un aphorisme de G.C. Linchtenberg décrit très bien cette deuxième révolution industrielle que furent les années après-guerre pour l’ameublement : « Tu crois que je cours après l’étrange parce que je ne connais pas le beau, mais non, c’est parce que tu ne connais pas le beau, que je cours après l’étrange. »

 

vu: 429 fois
stage de patine vacances

Les vacances à l’Atelier garance

Bonnes vacances bien méritées à toutes et tous les stagiaires !

vu: 504 fois
stage de relooking de meubles

Les stagiaires de l’Atelier Garance

Tout au long de l’année, l’Atelier Garance forme des personnes aux techniques du Peintre sur mobilier. Il y a plusieurs niveaux de formation, du stage d’initiation jusqu’à la formation diplômante que réalisent les stagiaires désireux (es) d’ouvrir leur atelier de patine sur meubles. C’est ce parcours qu’a choisi la très jeune Anaïs (24 ans) venant d’Ile de France (91).  J’ai observé très vite, sa  capacité d’écoute, de concentration et de compréhension rapide des contraintes techniques de ce Métier d’Art. Chaque exercice fut réalisé dans les règle de l’art et acquis ! Chaque spécificité de chaque produit et la pertinence de son utilisation fut mémorisé définitivement ! Il faut rajouter à ses compétences, un goût exquis, de l’imagination, le sens de l’harmonie des couleurs et des qualités humaines exceptionnelles. Voici une de ses réalisations : un guéridon sculpté à têtes de chimères (Asie XIXème siècle) qui a représenté un gros de travail de restauration, de reconstitution de sculptures cassées qu’elle a mené avec brio en amont du travail de polychromie et de patine. Elle est donc désormais Peintre sur mobilier diplômée (avec mention spéciale du Jury) et mon élève prodige a tous les atouts en main pour mener à bien sa carrière. Heureux les clients qui croiseront sa route !

vu: 720 fois
stage relooking de meubles

Les professionnels (les) de la patine sur meubles

Céline a réalisé ce très beau travail sur une desserte en chêne de style Louis XIII durant sa formation diplômante de Peintre sur mobilier. Tout au long de sa formation, elle n’a jamais baissé le niveau d’exigence qu’elle s’était donné au départ et je fus sa complice ravie ! Voilà ce qui motive les professionnels (les) qui, comme Céline, prendront en charge les meubles de leurs clients avec le soucis permanent de réaliser des prestations qui se différencieront au premier coup d’oeil de celles de la concurrence, cette dernière n’étant plus, finalement, qu’un « faire-valoir » ! Etre satisfait de son travail, ne pas avoir des petites choses négatives qui trottent dans la tête et qui encombrent l’esprit, qui font que l’on redoute la livraison ou la non-pérennité de son ouvrage parce qu’on a mal décapé, que la couleur « c’est pas tout à fait ça », que les réchampis ne sont pas bien droits,  parce qu’on a pas résolu le problème de frottement d’une porte ou d’un pied qui bougeait… Bref ! Donnez le meilleur de vous-même comme Céline et une certaine clientèle qui a les moyens de vous faire travailler vous remarquera et attendra même que vous ayez une place dans votre planning pour vous confier ses meubles. Céline est désormais « Peintre sur mobilier » diplômée et aura très rapidement son titre d’Artisan d’Art amplement mérité.

vu: 842 fois
DSCN0303-001_resultat

Apprendre à patiner des meuble

Marie-Ange a commencé sa formation début mars. Elle était venue faire un stage d’initiation à la patine sur meubles en 2014 et l’idée d’ouvrir un atelier a fait son chemin dans son esprit. Elle est donc revenue suivre une formation professionnelle de Peintre sur mobilier cette année. Cette formation lui permettra d’être diplômée et d’obtenir ainsi, dès son inscription à la Chambre de Métiers, son titre d’Artisan d’art. Parmi les différentes réalisations de Marie-Ange, je choisis de vous montrer ce fauteuil  dit « Dagobert » qui était en piteux état. Elle l’a patiemment restauré (pied cassé, bois de hêtre habité par des xylophages, diverses reconstitutions à effectuer, collage d’assemblages déboîtés, etc…) et l’a patiné en deux couleurs : un gris-vert très délicat et un ton ficelle sur les parties intéressantes à souligner. Marie-Ange maîtrise désormais beaucoup de techniques, de gestes et l’organisation pertinente de son travail. Son goût des harmonies et son savoir-faire séduira sa future clientèle qui en redemandera ! Bravo Marie-Ange.

vu: 909 fois
formation diplômante relooking de meubles

Formation diplômante de relooking de meubles

L’Arte Povera est une technique de marqueterie de papier vénitienne du XVIIIème siècle. Elle fut mise au point à Venise afin de satisfaire la demande sans cesse grandissante de meubles peints et décorés. Cette production très colorée se décline sur des panneaux ornementaux, du mobilier d’apparat, des petits meubles ou objets de toilette. Coffrets, boîtes et plateaux se multiplient à cette époque. On y retrouve des motifs de scènes champêtres, des personnages de la commedia dell’arte, des putti, des chinoiseries ou encore des éléments d’architecture. Cette technique fait partie du programme de la formation diplômante de Peintre sur mobilier que l’Atelier Garance propose. Aude a réalisé ce superbe panneautage bois avec toute la finesse et la délicatesse dont elle s’est révélée capable durant sa formation. Une excellente stagiaire désormais diplômée avec mention spéciale du Jury !

vu: 1 246 fois
jema_2017

Journées Européennes des Métiers d’Art

Les 31 mars, 1er et 2 avril 2017, les Journées Européennes des Métiers d’Art 2017 rassembleront les professionnels des Métiers d’Art européens autour d’un thème polymorphe et fédérateur : « Savoir(-)faire du lien ».

Liens culturels, sociaux, économiques, liens entre générations, disciplines, territoires, professionnels… A travers cette thématique, l’Institut National des Métiers d’Art souhaite valoriser la diversité des Métiers d’Art et des connexions qu’ils génèrent ou induisent.

Quelle que soit leur nature, culturelle, sociale, économique, les liens créés par les Métiers d’Art sont au fondement de leur identité. C’est la transmission d’un savoir-faire entre un maître et son apprenti ; la rencontre d’un « consomm’acteur » et d’un professionnel autour de valeurs partagées ; le lien qui relie le citoyen à un patrimoine culturel immatériel et bien vivant, la relation de transparence et de proximité d’une entreprise que l’on ne peut pas délocaliser de son territoire.

Le territoire sera justement le cadre pour valoriser la signature de savoir-faire historiques, traditionnels, ancrés au coeur de nos cadres de vie et les relier à des modes de production et d’expression nouveaux.

Nous invitant tous « à faire lien », le thème « Savoir(-)Faire du lien » encourage à mettre en avant ce qui relie, ce qui nous réunit, et donc, tout ce qui peut concourir, grâce aux Métiers d’Art à réduire la distance entre les gens, entre la culture et les citoyens, entre les territoires, entre les peuples d’Europe.

L’Atelier Garance, comme beaucoup d’ateliers à travers l’Europe, recevra donc, durant ces 3 jours et sur rendez-vous, toute personne désireuse de découvrir le Métier d’Art : Peintre sur mobilier, inscrit dans la liste officielle des Métiers d’Art de l’Arrêté Ministériel du 24/12/2015.

vu: 900 fois
formation relooking meubles

Ouvrir son atelier de relooking de meubles

Frédérique a terminé sa Formation Professionnelle de Peintre sur mobilier. Diplômée, elle va s’atteler désormais à créer son atelier avec le soutien de la Chambre de Métiers de son département, le Lot. Cet accompagnement très complet, auquel peut souscrire tout créateur d’entreprise artisanale sur le territoire français, est à l’image des valeurs soutenues par les Métiers d’Art. Pour en revenir à Frédérique, son talent pour tout ce qui est des couleurs et de leur harmonie, son énergie, sa passion pour la peinture sur mobilier, son excellente compréhension de tous les aspects techniques font d’elle une professionnelle sûre qui saura satisfaire sa future clientèle, la conseiller et l’inspirer. Je la suivrai de loin et répondrai toujours présente si le besoin s’en faisait sentir. Tous mes voeux de réussite l’accompagnent. (photo d’une de ses réalisations).

vu: 1 599 fois