dscn4169_400

Le lissage

Au XVIIIème siècle, la peinture décorative sur bois était toujours réalisée sur un support préparé de façon à être totalement lisse. La technique du gesso à la colle de peau permettait un lissage parfait. Les meubles fabriqués dans le but d’être peints pouvaient ainsi l’être dans différentes essences de bois. Ces dernières années, la mode de la patine sur meubles fut de faire réapparaître l’essence du bois, la veine du sapin, le maillage du chêne, etc… Il existe des lissages tous prêts que l’on applique après la couche d’impression, plus facile à utiliser que les enduits gras des années 50. Pour ma part, je préfère le gesso que je fabrique comme au XVIIIème (application à chaud). Paradoxalement, je l’utilise pour des finitions très contemporaines (patine métal par exemple). Quelle que soit la technique de lissage que vous choisirez, sachez que vous appliquerez plusieurs fois votre enduit ou ghesso avec des ponçages fins intermédiaires. N’essayez pas de le faire en une seule fois en chargeant trop. Vous n’obtiendrez pas une jolie préparation. Il en va de même pour le bouchage des trous. TOUS les enduits se rétractent légèrement au séchage même lorsque il est écrit le contraire sur la boîte (!!). Soyez patients et méticuleux et vous serez payés de vos efforts.